Je me sentais misérable , misérable de vous .

Les lourdes et ingrates pluies qui tombent de nul part en ce charmant mois de juin me rappelle toute ces fois ou j’ai ouvert cette porte . Elle qui a tout les jours sans le vouloir me charcute l’esprit et qui arrache mon sang-froid sans aucune condescendance ( Et ça même si je fais tout pour ne pas qu’on me l’enlève) . Un éternel recommencement que je qualifierais de très désagréable et surtout d’exténuant à la longue . Tout ces journées ou je me suis sentie nue comme un vers , comme un ridicule dindon de la farce . Ou je regrette encore d’avoir eu l’air d’une proie facile , même si ce n’était pas vraiment le cas . Je les laisse parler à travers leur toque, parce que sa ne vaut plus rien à présent , je suis qu’une vulgaire échalote dans leur marmite d’eau brûlante. Je me sentait sans arrêt comme une petite vermine grêle et chétive parmi tout ces gens qui m’écrasait la queue sous leur sabots. Au grand jamais ,   J’aurais du laisser mon cœur s’adresser a toi , ni même de te faire une infime place dans ma tête de linotte .. Mon corps en demandais , j’avais des rages de toi , même si des fois j’t’aurais tordu comme une guenille . Des idéaux impossible et l’envie de laisser mes sentiments si vulnérable se faire bercer par ta mélancolie . Je l’ai chercher , tout était de ma faute.  Maintenant que j’avais laisser le diable prendre ce qu’il lui était dû . Il fallait que j’endure les conséquences . Celle qui n’ont pas lieux d’être dans un monde dégarni d’êtres humains saint d’esprit qui laisse tomber parfois leur petit nombril . heyyyy oui une société qui omette la phrase du vivre et du laisser vivre . Je me suis longuement questionné sur ce que je faisais . J’espérais qu’un jour ma patience allais porter fruit , malgré que je n’ai jamais été digne d’avoir cette vertu  de taille . Je suis plutôt ce genre qui aime avoir tout ,  maintenant et tout de suite. J’ai vieilli et j’ai fait un grand pas dans ma conscience. J’ai pas toujours été parfaite dans ma persévérance mais Je continuais ce délire parce que oui j’y ai cru .

Le jeu en valais la chandelle . 

empty_mousetrap

Je me demandais au fait ? Les vermines dans votre dictionnaire sont elle des petites bêtes immergées de rigueur et d’un courage inébranlable?  Peut être bien que non . Hey bien sachez cher cuisinier que je ne suis pas et je ne serais jamais , UNE VERMINE

Publicités

J’en ai passé du temps à rêver , à aimer sans papillon ..

Il y a déja un moment ou j’appréhende ce jour . Ce jour que j’ai longtemps imaginé comme un passage de calme et surtout de grande libération . Ce jour ou je rêvassait de laisser tout derrière et de partir vers un nouveau monde . De connaitre un nouveau début , de laisser tout ces mauvais esprit derrière moi , toute ces relations amoureuse gâché et sans belle fin de film d’amour .  Un envie de prendre sa valise et ses cabots et de découvrir la différence , comme on n’a jamais fait auparavant .. Je ne peux pas dire que je me la suis pas cassé ( la tête ou la caboche comme tu préfère ) , que je ne m’en suis pas posé ( des questions ) Mes pensée était lourde et surtout elle était lourde dans mon cœur . Mais qu’est ce que je veux vraiment vivre ? Je n’en suis même plus sure moi même . Je vous dirais que Ma plus belle réussite dans ma jeune et étourdissante vie est d’avoir été capable d’acquérir ma première maison a 21 ans et encore plus de la supporter pendant 3 ans déjà .. Le plus beau cadeau que j’ai eu et je jure au ciel que je me rappellerais de ça a tout les jours de ma vie . C’est tu pas capotant ? J’ai peur , j’ai peur de faire le saut mais j’ai encore plus peur d’une chose c’est de regretter mon choix . J’ai toujours aimer ma petite ville et je n’ai jamais voulu partir . Jusqu’au jour ou on m’a fait réalisé que je devais le faire , avant qu’il ne soit trop tard . Car malheureusement , je commençais déja a être possédé par ce que je possédait et tout ce que je possédais ne me donnait plus le sourire , tout ce que j’aimais avant me trempait le visage d’une épaisse couche d’eau salée . Aujourd’hui je part enfin , je part . Je part Pour tout ceux qui se plaigne qu’On est une ville plate , mais qu’il sont plate eu même . J’y ai penser depuis longtemps mais aujourd’hui j’en ai la force. Je part et je te laisserai ici . J’me croyais jamais capable de mettre un X la dessus , de mettre un X sur toi . C’est sur que j’aurais voulu t’amener avec moi , j’aurais envie de me réveiller à côté de toi à tout les jours de ma vie , mais tsé on peux pas forcer un cœur à aimer . Ya le tien et puis … Ya le siens. T’a pas été souvent ce que j’aurais espérer que tu sois , c’est plate vu deminme mais j’m’aurais contenter de sa . Tsé y me l’est passé( le goût )d’te montrer.. De faire des efforts & De te prouver que j’aurai voulu que tu sois le seul dans ma vie . Mais une fille se tanne après je ne sais quoi . Tu sais que la pire chose est de ne pas savoir si tu dois continuer ou arrêter ? Après tout on a juste une vie à vivre et j’avais pas envie de perdre mon temps .Mais Après tout ses mois de dérapage acharné a avoir peur de demain et de mon avenir en général j’ai décider de sauter dans le train peut importe vers ou il m’amènera . Parce qu’après tout j’avais oublier une chose importante .. c’est qu’il ne faut jamais croire qu’un choix est mauvais , même s’il te donne l’impression de faire des pas en arrière . Car une chose est sur et certaine , l’horloge avance toujours & vaut mieux passer les mauvais chapitre , que de les relire et d’essayer de comprendre pourquoi on t’il été écrit. Aujourd’hui avec l’envie d’être dépayser plus que jamais , avec une soif d’aventure , un sentiment que je n’ai jamais eu avant . J’ai l’asti de chienne  , J’ai peur d’avoir pris le mauvais choix , la mer et les réveils givré de la côte-nord vont me manquer .

Je vous aimes. 693283-free-city-light-wallpaper.jpg

 

Cette fois ou j’ai disjoncté

Faut dire après avoir passer 2 ans auprès de toi séparé par nos 2 bar pis unie par notre odeur de carcasse de crabes jeté dans la dompe a port-cartier . J’me demande si y’aurai pas du m’amener moi avec la bas m’enterrer sous une tonne de déchets puant tout comme notre sordide histoire d’amour qui ne mène et ne mèneras jamais a rien . On c’est connu on se détestait pis maintenant c’est pareil , ça changer un bout , mais ça récidiver .T’avais raison jamais j’aurais du être engagé asteur on est même pu capable de faire la part des choses , on est pu juste capable d’haïr s’aimer . J’te trouvais tellement fatiguant avec toutes tes histoires que tu déblatérais. J’t’aimais pas trop la face , j’te trouvais méprisant pis l’monde autour me disait de me méfier de toi . J’leur disait qui avait pas de trouble que jamais que j’attraperais le fromage dans trappe du voleur de sourire . Franchement y me prenait pour quoi tsé ?  J’était bien plus vite que sa et surtout bien plus vite qu’eux.  Sa m’a faite du bien ,pis sa m’en fait encore . J’me sens mieux de pouvoir enfin dire tout ce que y’a de cacher entre les lignes que vous ne pouvez pas toujours voir , sa m’fait du bien de chier ma marde sur mon clavier pour une fois . Un jour j’sais pas trop ce qui m’a prise mais j’me suis mise a te trouver un peu meilleur que ce que j’avais comme image avant . J’étais en milles et un morceau pis j’me sentais bien avec toi . Tu soulageais ma douleur pis j’avais presque l’impression que t’était en trin de recoller tout sa avec du duck tape pour pu jamais que les morceaux brisé se perdre , pis qui s’unisse à jamais . J’t’ai donner le bénéfice du doute en espérant t’était p’tête pas si sorcier que sa au final . Juste un petit Harry au fin fond d’un placards d’escalier cherchant mieux comme un peu tout le monde .

& Pis juste au moment ou j’me suis dit sa, j’venais  tout juste d’oublier, mais comme on dit y’était trop tard . Sans même m’en rendre compte j’ai été manger l’caliss de fromage qui fallait pas que j’touche . Faut craire que j’avais une faim de petit noir sortie tout droit d’Afrique centrale . Y fallait que j’mange , j’en avais besoin ,j’avais besoin de ce petit bout de fromage …  j’me contente de pas grand chose parce dieux sais que je l’ai pas eu facile , que j’suis loin d’la bourgeoisie . . . 

 

 

Aimer équitable , un mot pour le dernier du bord.

Comme y disent s’pas trop normal a 23 ans et quart de se demander si on vas passer nos vieux jours seul avec nos 77 chats qui nous rapporte comme seul cadeau des corps morts de souris fraîchement tuées . Un chariot blindé comme un gilet pare-balle .Ton cœur a passé par toute les putains de guerres qui a pas , toute des esti de malades qui se sont jetés sur toi comme une gazelle jetée de force dans la cage du lion .T’es qu’en faite juste un putain d’appât pour c’est mammifère sans piter . Y’on plaisir a te démembré , morceaux par morceaux . Parce que dieux sais qu’on ménage pas les bingardes mais qu’on fait attention au petit âme sensible …  On pourrais dire que c’est  même pu un cœur ton set up , plutôt un gros tank de l’armée américaine ,un  360 tu t’rend compte que t’es garnie de bas en haut par des trous de balles , ya pu rien d’sentimentale dans ton histoire . Son nom c’est Mario pis y’en a assez d’se faire manger par des crottes de nez.  Pis moi mon nom c’est quoi loup ?

sprin4

Pis si moi j’te disait que j’laisse une chance au premier qui vas faire semblant ? Et si on essayait pour une fois de s’aimer pareil . On s’aime comme si , on s’aime comme sa pour passer le temps . On s’aimer égale a faire croire au monde entier qu’on est devenu des inséparables accrochés sur une branche de paradis . Qu’on s’aime pis qu’on s’rend fou a faire semblant qu’on est tout l’un pour l’autre . J’donnerais la chance a celui qui saura m’faire a craire qui m’aime vraiment . S’ta craire que j’les incite a m’conter des menteries pis a faire comme si . Mais j’te dit juste sa à toi..  J’taimerais toé , toé l’premier du bord . L’premier du bord parce que tu seras probablement le meilleur . Le meilleur pour me faire croire n’importe quel esti de bullshit , qui aura faite semblant de m’aimer . Faire semblant que j’suis la meilleure qui a pas , que j’suis la maillon manquant à ta vie .J’te laisse y penser , trouve toi une façon , que tout l’monde autour sois jaloux du nous against the world , si sa se dit comme sa parce que j’suis pas verry good in inglish ⊗. Trouve toi une facon de rendre sa beau même si notre histoire est dégueulasse .Si tu rend sa beau bin moi j’ferais semblant de t’aimer , j’te ferai a déjeuner au lit pis j’ferais semblant au monde entier que t’es l’homme de  ma vie . Je vous écrit a vous qui sont tous les mêmes , je t’écris a toi parce que j’t’aurais pas laisser la moindre chance de m’prouver le contraire , parce que j’ai pu de chance a prendre avec mon cœur , les lions  sont malins , pis surtout carnivores . J’t’écrit a toi le dernier du bord , parce que j’t’aurais pas laisser ta chance , parce que tu m’aimais vraiment pis que ta pas su faire semblant …

FAQUE Ta le choix .

 

L’amour pis ses platitudes .

On parle d’amour pis on sais même pas c’est quoi , fait frette on gèle on peux dire que l’hiver est arrivé comme le petit orteil sur le coin d’un mur . Faut dire que ma façon d’en parler en dérange plus d’un , pis que c’est pas tout l’monde qui sont capable de m’sentir . La gueule sua’ sphalte on peut même pu compter le nombre de fois qu’c’est arrivé . On profite de la vie au max parce qu’on vie comme si le jour se relèvera pu jamais au grand jamais comme y dise …. Ma manière d’en parler dans des centaines de millions de textes ou de mots différents , dans l’fond sa veux toujours dire la même affaires pis on aime sa . J’aime sa en parler parce que sa m’donne l’impression d’y croire encore un peu . Sa m’donne l’impression que j’suis pas tu seul sul’ globe terrestre . Parce qu’on est du monde plate en général . Plate dans le sens qu’on veux tous connaître le grand A , sans rien calisser avec un grand C . On a même pas commencer à jouer pis on pense déjà que c’est bin peine perdu . Parce qu’on est du monde cave en général .. pis qu’on aime sa la routine . La routine de savoir que tu vas t’faire exploser les artères de peine , la routine d’abandonner , euuuuu!!! même de jamais essayer parce que ta rien compris . TA RIEN COMPRIS de toute la patente. Le grand amour , asssssstiiii que t’en rêve . Mais non , Wake up minou t’es jamais prête . Parce que s’bin trop freak de s’attacher a quelqu’un pis d’y laisser les fils pour te tirer tes mausus de sentiment à tout bout de champs . Monde ou on investi beaucoup plus dans la bourse que dans notre propre vie , notre propre petit jardin de bonheur . Y’en pousse tu un peux des mauvais herbes la dedans . Si au moin y pousserais du Choux-Fleur on pourrais dire qui vaudrais cher , bahhhhhhhhh non ton jardin vaux pas grand chose chère . Un p’tit verre sa vas passer  , un shot , 2 shot , un autre verre pis un coco tchin avec Wiz khalifa en chemin pour pour t’armettre sa ligne jaune . Comme dirais papa c’est l’temps des fête a l’année longue pis faut dire que notre vie est pas trop équilibrée … 

 

…. Si maman saurais sa , j’serais punie de sortie créé moé . 

 

f095a1e745e74092742d65cd57e8b71b

 

500 mots pour une tinquée

Je déambule à travers les allées , la tête pleine de vide . Avec comme seul soucis d’hésiter entre un Orangina ou un P’tit frappé au chocolat. Faut dires qu’on s’casse pu trop la noix , on prend les 2.  Les 2 sont pas si fantastique , mais les 2 sont bon. Bon comme si tu donnerais une gorgée a un sans abris , pis lui yé loin d’être geule fine . Y t’remercie comme si tu viendrais de lui donner un p’tit bout d’ton coeur , un p’tite partie de la terre entière .Êtes-vous déjà demander à quoi qui pensait s’beau monde la . Comment qui se sens ? Comment vas la vie … C’est fou à quel point on peut se sentir seule juste dans une allée de dépanneur un dimanche soir quand tout est désert . Non mais a quel point on peux se sentir seule tout l’temps pis se poser des quantité phénoménale de question sur le pourquoi j’suis encore la à me demander qu’est-ce que j’vais manger en écoutant des films sur mon divan a soir ? Jamais d’idée précise , toujours dans le doute . Pis tu fini toujours par choisir 1 affaires qui te tentait pas plus que sa . C’est jamais le bon choix , mais t’es tanner d’perdre ton temps faik tsé . 

J’ai l’gout de t’aimer , t’aimer plus que toute les autres . Plus que ceux la d’avant pis plus que ceux la qui vont venir après toi. J’ai l’goût de t’aimer plus que je m’aime moi . J’veux toi pis toute les à-côtés de toi . Les plus laide comme les plus belles passe d’armes . J’prendrai tout c’qui viens avec. J’aimerai toutes tes menteries , j’adorerai notre abominable amour , j’admirerai ta façon de me mener en bateau . Ton modus operandi , ta méthode de m’tuer lentement, de m’faire croire qui existe rien de plus beau . J’me comprendrai même pu , je t’aimerai pis j’t’haïrai en même temps.  J’suis prête pour sa . J’suis prête parce que j’me prépare à sa depuis tout l’temps . J’suis prête à donner une partie de moi . Même si j’ai peur que tu parte au large avec pis qu’tu revienne jamais . J’suis prête à devoir ré-acheter les morceaux de moi que t’aurai vendu pour pas cher parce que t’en avais plus besoin que moi  . J’suis prête à faire le tour du monde pour toé . Pour faire comme si j’te croyais quand tu m’dirai qui ya juste nous VS le monde entier  . Prête a faire comme si les films était pas juste des films . J’suis prête à toi , même si c’est à chier notre histoire . J’suis prête a t’montrer que sa peut être beau même si on est laid . De la à te montrer que j’écris pas juste pour faire semblant.

Que j’peux t’aimer plus que ceux d’  avant .


Je sort dehors . J’ai froid . Mes gants à 10$ de chez stiches seront jamais assez chaud pour cette température de clochard . L’aiguille de gaz qui a même pas eu le temps de monter d’un centime, sera bin le plus longtemps que j’aurai pu endurer sa . J’me sens même plus le bout des doigts , pis ya même pas encore de neige au sol , une maudite chance … 

93ed923c

Maux d’amour et mot de tête .

goodbye_my_lover_by_Herzstation

On Fait la guerre au maux de tête , car il ne valent pas tous la peine d’être dit , parce que les mots d’amour reste toujours plus beau dans nôtre tête, quand on regrette d’les avoir dit . Parce qu’il sont horrible et magique à la fois comme on caresse les pétales d’une rose avant de s’y piquer , comme on aime affreusement la belle avant de la trouver parfaitement bête . C’est la fête dans nos caboches ,J’te dirais des conneries , J’te dirais que je t’aime autant que les oiseaux l’printemps , que j’t’ haïe autant que tout ceux là d’avant . J’te dirai que j’te ferais du bien pis que j’le ferais bien mal , que j’ai pas l’goût d’te faire d’la peine , que tout est paradoxal .J’te perdrai en chemin parce que j’ai un trou dans ma poche . Pis j’me plaindrai que t’es partie , que j’ai un trou gros comme une balle dans mon torse. On danse a travers la foule qui fait semblant d’hypocrisie , pis moi je danse même dans ma tête parce que je fais semblant aussi. J’te laisse pour compte , parce que je pense que tu pense que je pense que je m’en fou , mais les données son erronées puis je m’en contrebalance , y’a plus rien de vrai dans s’te monde de fou . On fais l’amour au mots de guerre , parce qu’on est plus capable s’aimer entre nous .

Y’a pu rien que moi pis toi sa terre ,

pis j’veux qu’on s’aime comme des fous.